Rechercher

Le gluten dans l'alimentation du chien

Depuis quelques années, le gluten fait énormément parler de lui. Mais finalement, qu'en est il ? A t on raison de s'en méfier ?


Commençons par le commencement. Qu'est ce que le gluten?

Le gluten est un composé chimique fabriqué à partir de plusieurs composants : la gluténine (présente dans les graines), la prolamine et l'eau. Il n'y a pas de gluten dans les céréales mais il y a des prolamines.

Quelques exemples de prolamines : la gliadine dans le blé, la hordéine dans l'orge, la sécaline dans le seigle, la zéine dans le maïs...etc.

Ainsi formé, le gluten devient une lectine. Une mauvaise lectine.


Lectine? kezako ?

Les lectines sont des protéines que l'on retrouve un peu partout, mais surtout dans les végétaux et les légumineuses. Il existe des lectines intéressantes pour l'organisme mais la plupart d'entre elles ont des effets pathogènes à haute dose ou suite à une ingestion répétée. Par exemple, la ricine à petite dose n'a pas d'effet indésirable mais à haute dose, elle est mortelle. Egalement, le lait de vache ingéré de façon régulière toute une vie est une des causes les plus connues de maladies auto immunes. En effet, le lait contient une protéine, la caséine. Il y a deux mille ans, une mutation spontanée s’est produite concernant la caséine bovine, qui était à l’origine une caséine A-2.

La nouvelle caséine, dite A-1, si elle traverse la barrière intestinale, se transforme en bêtacasomorphine, une lectine responsable de divers troubles cognitifs et mentaux, mais également responsable d'une partie importante des maladies auto-immunes.


Les lectines, dont le gluten, sont pour la plupart, inflammatoires, immunotoxiques, neurotoxiques et cytotoxiques (toxiques pour les cellules). Elles provoquent une inflammation des cellules intestinales, ce qui entraîne l'ouverture des jonctions serrés entre elles, ouvrant la barrière intestinale qui se met à laisser passer des protéines, des bactéries, des virus, des neurotoxines...dans le sang. C'est ce qu'on appelle la perméabilité intestinale ou l'intestin poreux.


Le corps va alors vouloir se défendre contre des protéines étrangères qui ont une partie semblable aux protéines du corps. En effet, nous avons de nombreux gènes en commun avec la plupart des êtres vivants qui nous entourent. Par exemple, nous avons 50% de gènes en commun avec les bananes. Si une protéine de banane passe la barrière intestinale et se retrouve dans le sang, le corps va alors produire des anti-corps contre cette protéine... et donc en partie contre lui-même. C'est la base des maladies auto-immunes. On connaît environ 300 formes de maladies auto immunes qui auraient pour cause la perméabilité intestinale et la non reconnaissance des protéines.


La perméabilité intestinale peut également causer une inflammation systémique, des intolérances alimentaires, une résistance à la leptine (qui donne la sensation de satiété) et une malabsorption des nutriments.


Donc, pour en revenir à notre sympathique lectine qu'est le gluten, sa spécialité est l'inflammation des entérocytes et donc l'ouverture forcée des jonctions serrés de la barrière intestinale, ce qui, on l'a dit plus haut, entraîne une perméabilité intestinale avec tout son lot d'effets pas super sympas. Cela crée un stress immunitaire chronique qui crée lui-même un stress chronique et donc de l'anxiété et on se retrouve donc avec un chien stressé, mal dans ses pattes, réactif. Le gluten est également de plus en plus montré du doigt dans d'autres pathologies, notamment crises neurologiques (crise de rage, migraine, épilepsie,...) et troubles de l'humeur.


Alors, je vous entends déjà : "ouiiii, mais moiiii, mon chien, il mange du gluten et il se porte bien". Je sais. Les effets des lectines toxiques comme le gluten ne se voient pas forcément à court terme et selon ses sensibilités génétiques, il développera (et dans la majorité des cas, il en développera), ou non, des pathologies plus ou moins grave à cause de cette lectine particulièrement vicieuse et dangereuse qu'est le gluten.

Enfin, il faut bien se rappeler que tout est une histoire de dosage, si votre chien mange beaucoup de gluten de façon régulière il y a beaucoup plus de risque que s'il en consomme rarement.


Sources : Dr Dehasse "Séminaire nutrition et comportement", Cynthia Edelman "Séminaire BARF", Dog naturally university



18 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout