Rechercher

Le chien, ce doux carnivore

Dernière mise à jour : juil. 19

Il y a une pensée véhiculée par un bon nombre de personnes, elle est que par l’influence de l’homme, les chiens sont devenus omnivores et ont besoin de manger comme les humains pour vivre. Cette pensée est, en grande partie, fausse. Bien qu’aujourd’hui les chiens aient développé une grande tolérance à la malbouffe (sous-produits, glucides, sel…), il n’en est pas moins qu’ils restent des carnivores et si le taux de cancer est aussi haut chez nos amis à poils, c’est bien, en grande partie, à cause de leur alimentation non adaptée.

Petite explication.


À travers les siècles, l'homme a sélectionné des chiens pour des traits particuliers, mais ces traits devaient déjà être génétiquement présents. Nous pouvons élever des chiens tachetés ou des chiens à oreilles souples parce que ces traits sont déjà dans leurs gènes, mais nous ne pouvons pas faire des chiens roses ou des chiens à cinq pattes car il n'y a pas de gêne « rose » ou « à cinq pattes ».

Nous ne pouvons pas dresser des chiens à conduire des voitures, mais nous pouvons les dresser à trouver à manger, ce sont des comportements ou traits existants pour lesquels ils sont génétiquement programmés tels que la poursuite ou la récupération, nous ne pouvons travailler qu'avec les gènes qu’ils possèdent. Lorsque nous parlons de nutrition, nous devons nous rappeler que génétiquement le chien est toujours un loup, nous ne pouvons pas élever des chiens pour devenir herbivores, comme les vaches ou omnivores comme les porcs parce que les chiens n'ont pas le même tube digestif ni métabolisme. Les chiens ont pratiquement les mêmes voies digestives et métaboliques que leurs ancêtres avaient il y a 30 000 ans et les mêmes que leurs ancêtres loups avaient il y a des millions d'années et parce que les chiens n'ont absolument pas la capacité de se reproduire avec des chevaux ou des moutons, la physiologie et l'anatomie des chiens resteront fondamentalement les mêmes pendant plusieurs millions d'années.

Nous ne pouvons pas changer la génétique à ce point. Nous ne pouvons que manipuler les gènes et les traits existants.

Regardons l'ADN du chien.

Le biologiste Robert Wayne a examiné l'ADN de sept races de chiens et de 26 populations de loups gris de différents endroits du monde et il a constaté que le génotype était identique avec seulement un ou deux sites de restriction sur l'ADN entier des chiens modernes. La séquence ne diffère du loup que d'environ 0,2%. En comparaison, le chien diffère du coyote d'environ 4%, ce qui est d'ailleurs le même pourcentage qui sépare l'homme des chimpanzés. Donc, malgré leur apparence et leur diversité, les chiens sont toujours essentiellement des loups. L'expression de certains de leurs gènes et enzymes a peut-être changé un peu, mais c'est probablement une erreur de penser que l'alimentation du chien devrait être significativement différente du loup.


Une alimentation parfaitement équilibrée malgré le passage de l'homme.

Du muscle, des abats, des os charnus, des proies entières (poissons,...), des baies, quelques végétaux, voilà l'alimentation idéale du chien. Bien entendu, nous devons adapter l'alimentation de nos amis à poils à l'appauvrissement de nos sols et à l'agriculture intensive qui déséquilibrent énormément tous les aliments. L'influence de l'homme a été particulièrement délétère sur la qualité des aliments, et cela pour le chien comme pour l'humain. Un régime alimentaire sain doit donc être pensé de façon à inclure les effets néfastes de l'homme sur les nutriments. Pour cela, un professionnel de la nutrition peut vous aider à créer des menus équilibrés spécialement adaptés à votre chien.

Sources : Formation Raw dog food nutrition DNMU


27 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout