Rechercher

L'alimentation animale et le cheminement d'un maître

Je pense que vous avez tous déjà entendu parler du BARF. Pour beaucoup d’entre vous encore, c’est une mode, une lubie, un extrême. Je pensais exactement comme vous il y a bien des années.

Je vais vous raconter un peu mon parcours.


La première fois que j’ai entendu parler du BARF, c’était à la télévision. Cela remonte donc à relativement loin puisque je n’ai plus de télévision depuis bien longtemps. Dans ce reportage, le BARF était présenté comme une alimentation faite de viande crue et était pointé du doigt comme étant particulièrement compliqué, déséquilibré et vraiment complètement inutile. Ben oui, vous comprenez, les croquettes sont le summum de l’alimentation complète, élaborée par des spécialistes, des nutritionnistes, des vétérinaires… Comme si l’humain savait mieux que Mère Nature nourrir nos petits quadrupèdes poilus.

Bref, donc clairement, je n’étais pas convaincu.

Les années ont passé, j’ai adopté Câline, mon premier animal, une chatte de 2 ans et demie. Etant d’un naturel franchement perfectionniste, évidemment j’ai voulu le meilleur pour elle. Alors j’ai commencé à m’intéresser un petit peu à l’alimentation animale. Je suis rentrée la tête la première dans ce qui serait bientôt ma passion. La nutrition animale.

Je vous passe le cheminement que beaucoup de personnes intéressées par le bien-être de leur animal traversent : croquettes, pâtées, croquettes sans céréales, pâtées sans céréales, analyse d’étiquettes… Mon choix s’est porté sur la pâtée.


Ensuite arriva Max mon adorable petit chien à la santé de fer, puis quasiment dans le même temps, Jack.

Jack est le chien qui m’a fait prendre conscience de tout ce qui entourait le métier du chien.

Jack est arrivé avec toutes ses problématiques qui lui sont propres et qui, aujourd’hui, demandent toujours une certaine gestion. Maltraité, hypersensible-hyperactif, réactif, mais surtout… Malade.


Mentalement et physiquement, ce magnifique malinois était un chaos total. Alors avec toute ma bonne volonté, j’ai tout fait pour l’aider. Il avait les meilleures croquettes, en tout cas, c’est ce que je pensais. Mais il ne grossissait pas, c’était diarrhée sur diarrhée et la crise de trop est arrivée. Il n’absorbait plus les nutriments, et moi, je vivais l’horreur totale. Mon chien était en train de mourir, je me levais avec l’odeur de diarrhée dont il tapissait l’ensemble de la maison, je nettoyais tout le temps. Je me souviendrais toujours de cette phrase de son vétérinaire : « Je ne sais pas comment il tient encore debout. Là si ça continue, un matin, il ne se lèvera plus ». Mon chien n’avait plus que la peau sur les os.

600 euros de vétérinaire, de la cortisone, des probiotique, des antibiotique, des échos, analyses, radios… Le résultat tombe : MICI. Maladie inflammatoire des intestins. Aucun traitement ne fonctionnait, mon chien était condamné si un miracle n’arrivait pas vite.

Et là j’en ai eu marre, j’ai cherché, j’ai appris tout ce que je pouvais sur cette maladie. J’ai arrêté de lui donner son cocktail quotidien de médicaments et je l’ai passé au cru. Au raw feeding précisément. Miracle. Mon chien a recommencé à grossir. Il a pris 10 kg. Il était sauvé. Il ne restait plus qu’à équilibrer tout ça.


C’est cet épisode-là de ma vie qui a été décisif pour mon avenir professionnel. Car à partir de là, je n’ai cessé de me former et je ne cesse d’apprendre encore, rentrant tous les jours un peu plus dans la nutrition scientifique. La nutrition animale n’est pas qu’une histoire de bonnes ou de mauvaises croquettes. Surtout pas. La nutrition animale c’est une science inexacte dont dépend le comportement d’un chien, son bien-être, et surtout, sa santé.


NON, un chien n’est pas censé être « vieux » à 8 ans. NON, un chien qui a des selles molles ce n’est pas « normal », OUI ce chien réactif dont vous ne savez que faire peut tout simplement être dans une souffrance invisible liée à son alimentation. OUI, vous pouvez aider à changer le comportement d’un chien grâce à la nutrition.


Et je vais en décevoir plus d’un mais, oui, il faut se remettre en question régulièrement lorsque l’on veut le meilleur pour son chien, moi la première, car l’alimentation la mieux adapté à nos carnivores domestiques, ce n’est pas non plus qu’une histoire de viande crue et d’os charnus. C’est bien plus que ça. Cela va même plus loin que les menus BARF « équilibrés » trouvés sur le net.


L’équilibre nutritionnel, ça ne s’improvise pas.

La santé de nos animaux n’a pas de prix, ils nous rendent heureux, ils nous apportent tellement… Alors pour eux, remettons nous en questions, apprenons, sortons de notre zone de confort. Considérons que nous ne savons rien, que nous avons tout à apprendre. Ils nous en remercieront.


Et si vous doutez, si vous avez peur, si vous êtes dépassés, si vous n’en comprenez pas l’intérêt, demandez conseils à un professionnel de la nutrition correctement formé, il saura vous aiguiller.




5 vues0 commentaire